THEMES

mardi 1 octobre 2013

Week-end à Birmingham




La famille s’est agrandie, Maman est donc restée sagement à la maison pendant plus d’un an pour couver son petit œuf et accueillir sa poussinette. Loane aura bientôt 6 mois, il est temps de couper le cordon pour s’envoler, le temps d’un week-end, outre-manche. Nos deux petits amours confiés à Papy et Mamie, on décolle de Montpellier en direction de Birmingham, au cœur de l’Angleterre.

David y a fait son Volontariat International en Entreprises il y a 15 ans et garde un souvenir nostalgique de cette ville, j’ai donc eu l’idée de lui offrir cette petite escapade pour son anniversaire. Toutefois, je compte davantage sur lui pour la conduite à gauche que pour ses compétences de guide touristique !

Notre avion Ryanair se pose vers 23h, le temps de récupérer des livres sterling à l’aéroport, de repérer l’agence de location de voiture pour demain et nous sortons de l’aéroport pour rejoindre l’Ibis Budget situé juste en face.

Samedi 29 juin 2013 :

Après une bonne nuit de sommeil et un copieux petit dej’ nous partons à la recherche de notre voiture. Les indications du loueur étaient tellement claires que l’on fait le tour complet des parkings de l’aéroport pour débusquer le « car rental ». David reprend ses marques au volant et nous partons pour le centre-ville de Birmingham à une vingtaine de minutes d’ici.

On se gare à proximité des canaux que nous allons suivre aujourd'hui au grès de nos différentes visites. Nous traversons Brindley Place en passant par Central Square et ses jets d'eau.



Puis on rejoint l'un des nombreux ponts qui enjambent les canaux. La ville est encore un peu endormue dans une très légère brume en ce samedi matin, nous plongeant ainsi dans une ambiance typiquement british. 



On  observe les péniches amarrées aux quais de "Gas street bain" où "the Worcester and Birmingham Canal" rencontre "the BCN Main Line".



Nous regardons pendant un moment le défilé des bateaux longeant les quais en compagnie de sorte d’oies sauvages.






Cela nous mène jusqu’au Cube du Mailbox, un building de 23 étages regroupant bureaux et magasins sous une architecture atypique. Juste en face se situent les locaux de la BBC partiellement ouverts au public. On peut notamment voir les studios radio de chaînes locales et quelques petites expo. 


Mais l’attraction principale consiste à jouer au présentateur du JT ou de la météo, prompteur à l’appui. Notre petite prestation est retransmise en direct sur grand écran !






Après ce passage sous les projecteurs, nous continuons notre visite de la ville. D’imposants monuments occupent le centre historique, notamment à Chamberlain Square en sortant de Central Library et à Victoria Square où l’on peut contempler deux beaux bâtiments : the Council House et Town Hall. Le city Council House est l’hôtel de ville dont la façade comporte un balcon où les dignités en visite et les champions sportifs viennent saluer la foule.






Le Town Hall caractérisé par son architecture en forme de temple est un bâtiment séparé qui sert de salle de concert.


Des clichés so british !



Nous traversons les rues commerçantes autour de New Street jusqu’à la cathédrale St Philippe de style baroque située dans un parc.


On passe non loin de Bull Ring, immense complexe commercial, mais pas de shopping pour nous aujourd’hui. On préfère rejoindre les canaux pour déjeuner au bord de « Gas Street bassin » autour d’une bonne soupe. 



Puis embarquement à Sherborne Wharf pour une croisière le long des anciens chemins de halage.


Birmingham est la 2ème ville d’Angleterre, située au cœur du pays, elle possède un patrimoine industriel unique. Dès le 16ème siècle le commerce du minerai de fer et du charbon y font s’établir les industries des métaux. Au cours de la révolution industrielle, Birmingham a connu une forte prospérité, c'est un centre traditionnel de production de matériel ferroviaire, engins à vapeur, avions, armurerie, bijouterie, construction navale.
Creusé dès le milieu du 18ème siècle, le réseau de canaux est agrandi en 1820, ce qui donne un meilleur accès aux ressources naturelles pour alimenter les industries. 





Le 1er canal a été construit de 1768 à 1772 sous la supervison de James Brindley. Le réseau de canaux couvrait 257km de voies navigables lors de son pic d’activité, aujourd’hui il en reste 160km d’accessibles, essentiellement dédiés au trafic touristique et aux péniches résidentielles. Ces dernières souvent très bien aménagées sont amarrées dans de jolies marinas.




Désormais, nous pouvons seulement voir les vestiges de la grande époque où l’industrie était florissante, à travers les ruines d’anciennes usines et de vieilles péniches rongées par la rouille.


Retour au coeur de la ville... Nous n'avons pas tout compris aux explications débitées à vive allure avec l'accent local, mais cette petite croisière est vraiment intéressante pour saisir l'importance de l'histoire industrielle de Birmingham.  



Après notre balade fluviale nous nous rendons au Sea Life Center. Ce grand aquarium est une des attractions majeures de la ville. Etant une experte en la matière j’y suis allée un peu méfiante et finalement je ne fus pas du tout déçue !

Ses points forts : un grand tunnel d’où l’on peut admirer notamment des tortues et des requins marteaux.  




Grande variété d’espèces représentées, y compris des reptiles et amphibiens :



Film d’animation en 3D en fin de visite, en compagnie de Bob l'éponge !

En sortant, on retourne sur les quais de Brindley Place où la pancarte « Handmade burger » d’un resto me fait de l’œil depuis ce matin. On se laisse donc tenter et nous dégustons d’énormes et délicieux sandwichs !


On fait ensuite le tour de la ville pour retrouver notre voiture alors qu’une des entrées du parking se situe juste au-dessus du canal. Mais mon compagnon de voyage (et - je le rappelle – ex résident de la ville) ne m’a pas crue, d’où ce méga détour pour revenir au même endroit ! On se débrouille par contre plutôt bien pour quitter le centre et rejoindre notre hôtel à côté de l’aéroport.

Dimanche 30 juin 2013 :

Dès le saut du lit, nous prenons la route en direction de Bournville pour visiter la célèbre chocolaterie Cadbury. Si l’itinéraire paraît assez simple au départ, les choses se compliquent avant d’arriver avec la disparition de toute indication. Nous achetons des muffins dans une station service et nous prenons notre petit dej' en attendant l’ouverture du site. Barre chocolatées offertes en poche, la première partie de la visite nous apprend l’histoire de la fève de cacao. Pour cela, on repart  1000 ans en arrière au Mexique, en marchant dans la forêt tropicale où les Mayas ont découvert l’arbre à cacao, bien avant que les colons espagnols importent les fèves en Europe.



Des vidéos intéractives nous apprennent ensuite les procédés de fabrication du chocolat avant de visiter « en vrai » une partie de l’usine. Nous découvrons l’incroyable empire créé par Monsieur Cadbury. Bull Street est la réplique de la rue d’origine où John Cadbury a ouvert son magasin en 1824. Puis c’est toute une ville et ses services qui se sont développés autour de l’usine à partir de 1879.



Le public peut en effet observer les chaînes de packaging et un espace où les employés décorent à la main des chocolats. 





On peut même s’initier à cette délicate pratique à l’aide d’une petite poche à douille !



Embarquement dans la « bean mobile » pour traverser l’univers magique de Cadbury.



Des personnages en forme de fèves de cacao sont mis en scène...

  
Un espace retrace ensuite toute la publicité imaginée au fil du temps pour promouvoir la marque. Pendant la guerre, le moral de la population et des troupes était soutenu par des rations de chocolat :


Pour finir, une immense boutique prête à être dévalisée, où l’on trouve bien évidemment tous les produits chocolatés Cadbury.

Séquence nostalgie ensuite en quête de la maison où David a vécu pendant un an il y a bien longtemps… trop longtemps apparemment puisque après avoir parcouru en long et en large la rue, impossible de localiser avec certitude le logement en question ! Guère plus de succès pour retrouver le site de son ancienne entreprise (Valéo).


Après le gros interlude gourmand de ce matin, on part à la recherche… d’un lieu pour déjeuner ! On s’arrête dans un pub sympa pour le 2ème cheeseburger du WE !



En ce dimanche après-midi bien ensoleillé, nous suivons les anglais au Jardin Botanique où il fait bon se prélasser quand la météo est aussi agréable (ce qui est parait-il plutôt rare dans la région).



On peut observer de beaux oiseaux dans la volière.


La serre aux papillons me plaît bien, l’occasion de faire de jolies photos colorées.

Tea time avec vue sur le parc.  


Après ces instants bucoliques nous repartons vers notre hôtel. On s’arrête dîner dans un autre pub où je ne bois pas suffisamment pour oser prendre le volant à droite , contrairement aux apparences !

Déjà la fin de notre petite escapade anglaise. Après une dernière nuit sur place nous reprenons un vol au petit matin frisquet pour Montpellier, où l’on retrouve le chant des cigales...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire !