THEMES

mercredi 4 juin 2014

Les ruines oubliées du château de Montlaur



Ce beau soleil me donne envie de ressortir les chaussures de rando, mais trouver un itinéraire accessible avec un bébé et un enfant de 5 ans n'est pas une mince affaire, surtout quand leur père m'abandonne lâchement pour se consacrer au taillage de notre laurier rose. Je déniche cependant dans un vieil ouvrage poussièreux emprunté à la bibliothèque, une idée de balade inédite : le château de Montlaur. Après m'être perdue dans la campagne au-dessus de Castries, je me résigne à mettre en route le GPS de ma tablette qui nous conduit jusqu'au charmant village de Montaud, niché en haut d'une colline.



Je suis étonnée de n'avoir jamais entendu parlé de ce site, compte tenu de ma collection de guides touristiques. Je vais vite comprendre pourquoi... En arrivant au pied du château, une grande pancarte en interdit désormais l'accès, a priori pour préserver ces ruines fragiles de l'assaut des touristes. Pas vraiment décidées à faire demi-tour, on enfreint discrètement la règle en pénétrant dans cette enceinte encore plus mystérieuse depuis qu'elle est réservée aux archéologues.



Les murailles du château de Montlaur ont abrité une illustre lignée, appartenant à la noblesse de cape et d'épée depuis le XIIè siècle. Les membres de cette puissante famille, présents lors de traités décisifs et conseillers avisés des Rois et des Papes, occupèrent régulièrement la scène politique et religieuse. Ci-dessous, la facade principale et une des tours du château.



En 1622, le château fut la cible du duc de Rohan, à la tête des troupes protestantes, désireux d'accroître son prestige et son influence en assiégeant ce fief de la cause royale et catholique. Les canons ont ouvert une brèche par laquelle se sont engouffrés les religionnaires. Ces derniers furent repoussés par les troupes une première fois. Mais des officiers escaladèrent la muraille et tuèrent des paysans réfugiés à l'intérieur. Le Seigneur de Montlaur se réfugia dans une des tours avec ses hommes pendant 2 jours avant de se rendre et d'être emprisonnés. Tous les autres catholiques furent assassinés. 



Le château ne se remettra jamais de cette bataille, pillé et dévasté par les vainqueurs. Le duc de Rohan continuera sa conquête sanguinaire en saccageant et brûlant les châteaux et villages catholiques de la région. Ci-dessous, les arches rénovées et l'ancienne chapelle.


 


Les filles ont beaucoup apprécié cette visite. Mini-caille est dans sa période "princesses et chevaliers", donc cette histoire (que j'ai pris soin d'édulcorer) l'a beaucoup intéressée. 


Les filles ont beaucoup apprécié cette visite. Mini-caille est dans sa période "princesses et chevaliers", donc cette histoire (que j'ai pris soin d'édulcorer) l'a beaucoup intéressée. Poussinette a pris goût au porte-bébé et a bien protesté au moment d'en sortir !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire !