THEMES

jeudi 9 juillet 2015

De Saint-Jean-de-Buèges au roc de Caylaret


Le mistral venant rafraîchir les chaudes journées estivales, je me lance dans une rando en solo au départ de Saint-Jean-de-Buèges. Pour y accéder prendre la direction de Saint-Martin-de-Londres au Nord de Montpellier et suivre une route en lacets qui offre de beaux panoramas sur le fleuve Hérault...



Un pont permet de changer de rive après le barrage hydraulique de Bertrand où se trouve une base de canoë-kayak.


Encore quelques virages et le superbe village de Sain-Jean-de-Buèges se profile au fond de la vallée.


Cette petite cité médiévale est protégée par le château de Baulx. A l'origine il s'agissait d'une simple tour de surveillance contrôlant l'un des accès de la baronnie de Pégairolles.Au cours des siècles, la forteresse s'est vue renforcée de tours et murailles. Epargnée par la guerre de Cent ans et les guerres de religions, elle ne subit aucun dommage. Abandonné au XIXème siècle, le château devint ensuite une bergerie et servit de carrière avant d'être restauré au cours des dernières décennies.


Les petites ruelles conduisent à l'église romane qui fait face à une statue de la Vierge Marie veillant sur le village. C'est ici que se trouve le point de départ de la randonnée de Seranne Pontel (PR balisage jaune), juste après la fontaine. La boucle complète fait environ 16km (6h de marche). Mon programme du jour se limitera à l'ascension du roc de Caylaret (environ 3h pour l'aller-retour avec un bon dénivelé de 700m).




Cette séance de grimpette est récompensée par un magnifique point de vue sur la vallée, avec au loin le Pic Saint Loup.


Une petite corniche permet de contourner le roc de Caylaret d'où on découvre un autre paysage et une grotte creusée dans la falaise.


Je prends encore un peu d'altitude pour admirer le panorama du côté du petit village perché de Pégairolles.


Après 2 bonnes heures de montée, une dernière petite pause avant de faire demi-tour à l'ombre des sous-bois...


Si le sentier rando passe par la source de la Buèges, il est aussi possible d'y accéder en voiture. Un endroit superbe presque féérique à voir absolument. L'exurgence de la source prend des reflets turquoises, filtrée au coeur du massif, l'eau qui en ressort est d'une limpidité absolue.


On croirait un lagon d'eau douce au fond du quel on distingue clairement plantes aquatiques et poissons. Tout autour virevoltent des libellules. La Buèges effectuera ensuite un parcours de 12km avant de se jeter dans l'Hérault...






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire !